Outils pour utilisateurs


Le travail du dimanche, sur-mesure pour les touristes chinois ?

Laurent Fabius, a plusieurs reprises, indiquait que le repos dominical était la cause d'un manque à gagner dramatique au détriment commerce français, et profitant à l'Angleterre. En cause, les touristes Chinois qui iraient faire leurs emplettes à Londres, les magasins de Paris étant fermés le dimanche.

Manuel Valls, voyageant en Chine en janvier 2015, confirmait ce point de vue.

Qu'en est il ?

Fabius, Valls, Parisot, Gattaz, un même discours

En octobre 2013, George Osborne, chancelier de l'Echiquier, avait suscité une polémique en affirmant que l'Angleterre allait faciliter la délivrance de visas pour les touristes chinois, afin de mieux profiter du flux de leurs touristes visitant l'Europe1). La France n'a pas tardé à réagir, faisant passer de 12 à 2 le nombre de jours nécessaires pour l'obtention d'un visa touristique.

Le 22 avril 2014 sur RTL, Laurent Fabius relance le débat de l'ouverture dominicale à Paris : “Le touriste qui vient le dimanche et qui se présente devant un magasin qui est fermé ne va pas revenir. (…) Il faut qu'il y ait une ouverture, compensée bien sûr pour les salariés”. Il l'a répété de très nombreuses fois, dont le 27 avril en prenant l'exemple des galeries Lafayette, ou bien le 2 décembre à Nancy devant restaurateurs et hôteliers réunis au congrès du principal syndicat du secteur l'Umih, soulignant qu'un touriste qui trouve “porte close le dimanche ne revient pas le mardi”.

Sur France2, Manuel Valls déclarait le 7 décembre 2014 : “Est-ce que nous souhaitons que les millions et les millions de touristes, notamment chinois, qui viennent sur la capitale partent le dimanche à Londres pour faire leurs courses ? Pour des raisons évidentes, économiques, notamment d'attractivité, de création d'emplois, ouvrir un certain nombre de magasins dans un certain nombre de zones touristiques bien ciblées me paraît être le bon sens”. En voyage en Chine, il déclarait en janvier 2015 : “[…] nous sommes en train de faire voter au Parlement l'assouplissement de la réglementation concernant le travail du dimanche, afin que les touristes, notamment chinois, puissent faire leurs achats également ce jour-là. Le samedi, [ils] iront à Versailles et au Louvre, et le dimanche, ils feront leurs courses non plus à Londres mais à Paris.”2)

Sur France Inter, Florence Parisot déclarait elle aussi, le 10 décembre : “Avec la mobilité d'aujourd'hui, avec la facilité de transport que nous connaissons, il y a des possibilités à l'intérieur de l'Union européenne de voyages, y compris de voyages-shopping. Vous allez voir les tour-opérateurs, les agences, elles seront les premières à vous dire qu'ils vendent beaucoup de billets aller-retour avec départ le dimanche matin, retour le dimanche soir, pour Londres, juste pour aller faire des courses.”

Et Pierre Gattaz, en octobre 2014, ne craignait pas d'afficher des chiffres inexacts : “Vous savez qu'on est la première destination touristique au monde. Mais on n'a qu'un million de Chinois sur 150 millions à travers le monde. C'est une manne extraordinaire. Il faut qu'ils puissent faire leurs emplettes et se déplacer le dimanche” 3)

Développement du tourisme mondial, et du tourisme Chinois

La courbe d'évolution du tourisme ferait pâlir tous les ministres français de l'économie, affichant une croissance exponentielle depuis les années 50.

La part du tourisme asiatique dans le tourisme mondial est en croissance, notamment du fait de l'avènement d'une classe moyenne aisée dans les grands centres urbains.

Les touristes chinois ont dépensé 102 milliards de dollars pour 83 millions de voyageurs, et 129 milliards en 2013. Ils sont les plus dépensiers du monde. Le seconds sont les Etats-Unis, 86 millions de dollars, la France étant à 42. Un Chinois débourse en moyenne 5.400 euros lors de son séjour en France dont près de la moitié en shopping.

Les Chinois ont effectué plus de 100 millions de voyages à l'étranger sur les onze premiers mois de 2014. Ce chiffre ne s'élevait qu'à 10 millions en 2000, et à 83 millions en 2012. L’Organisation mondiale du tourisme estime qu’en 2015 leur nombre devrait atteindre les 100 millions. 4)

La France est le pays le plus visité au monde avec 85 millions de touristes en 2013, dont 1,7 million de touristes chinois (source : DGCIS), sur les 98 millions qui partent en vacances à l'étranger (source : China Confidential - Office National du tourisme de Chine). Ce chiffre représente une hausse de 23% sur un an, mais ne représente que 2% de l'ensemble des visiteurs en France chaque année.

La France se classe 10e des destinations des visiteurs chinois et première place européenne. Mais elle se place première destination envisagée. C'est la destination qui fait le plus rêver, notamment à cause de ses marques de luxe très connues, Chanel, Dior ou Gucci.

15 % des touristes interrogés ont déclaré que le shopping représentait une motivation de leur séjour à Paris. Ce taux atteint 31 % chez les Japonais et 27 % pour les Chinois. 47 % des touristes interrogés déclarent avoir pratiqué le shopping lors de leur séjour parisien.  La dépense moyenne journalière en shopping d’un touriste à Paris était de 26€ en 2012. Les plus dépensiers sont les Chinois (59€) et les Japonais (56€).

La détaxe concerne les touristes (hors Union Européenne) dépensant le plus à Paris. Les pays asiatiques sont ceux dont le panier moyen d’achats détaxés (minimum 175€ dépensé dans la même journée et au même endroit) est le plus important : 1 883€ pour Hong-Kong au premier semestre 2012, 1 508€ pour la Chine.

Ils achètent principalement des montres et des bijoux (en forte diminution en 2014), des sacs (en augmentation en 2014) et des vêtements. Le plus souvent, ce sont pour des raisons de certitude d'origine (ce ne sont pas des copies), mais aussi des questions de prix, et de qualité.

Le tourisme international en 2013

Ce tableau publié par la DGE comporte une curiosité souvent citée : la France, qui est la première destination mondiale en nombre de touristes, n'est que la troisième dans l'ordre des recettes.

Le tableau des revenus per capita

Visiteurs (millions)Recettes (milliards)Per CapitaPays
85 42 0,49 France
70 105 1,50 Etats-Unis
61 46 0,75 Espagne
56 39 0,70 Chine
48 33 0,69 Italie
38 Turquie
32 31 0,97 Allemagne
31 31 1,00 Angleterre
28 Russie
27 32 1,19 Thailande

Ce tableau laisse apparaître une relative faiblesse de la France, qui ne génère que 500 euros de recette par visiteur étranger, alors que les autres pays se situent entre 700 et 1000 euros, à l'exception des Etats-Unis qui sont à 1500 euros. Cela peut conduire à rechercher une amélioration de notre “efficacité touristique”, sans pour autant dégrader les chiffres de notre fréquentation.

Chiffres-clé

Libellé Chiffre
Nombre de touristes étrangers visitant la France par an 85 millions, 1° position mondiale (2013 - source DGCIS)
Part des touristes chinois en nombre de touristes 1,7 million, soit 2% (2013 - source DGCIS)
Dépenses des touristes étrangers, par an, en France 56 milliards $, environ 2.5% du PIB ⇒ montant moyen 658 $ (2013 - source OMT)
Dépenses des touristes français, par an, en France 106 milliards $, environ 5% du PIB (2013 - source DGE)
Dépenses de tourisme international des Chinois 129 milliards de $, 1° position mondiale (2013 - source OMT)
Montant des achats de shopping par jour d'un touriste Chinois 59 euros, 1° place (moyenne 26 euros) (2012 - source OTCP)
Durée moyenne d'un séjour en France 6,4 (2013 - source DGCIS)

L'ouverture du dimanche doperait-elle le tourisme chinois ?

La concurrence de Londres

La concurrence de Londres n'est pas avérée :

Des allers-retours dominicaux à Londres ? « Impossible de confirmer», indique-t-on chez Eurostar où l'on se déclare cependant un peu circonspect, jugeant qu'« il faut tout de même avoir les moyens » pour s'offrir une telle escapade dans la journée. 5)
Pour Madame Chen, de l'agence Mandarin Voyage, la fermeture dominicale à Paris n'a aucune incidence sur le bon déroulement du programme : “Les gens viennent avant tout pour visiter, et non pour faire les magasins. Nous sommes une agence de voyage, pas de shopping ! […] Les touristes préfèrent faire les musées et visiter les monuments historiques, il y a tellement de choses à voir !”. Et si le séjour compte un dimanche ? “Et bien, nous les y emmenons le samedi ou le lundi”, conclut Madame Chen. 6)

Même topo au China International Travel Service (CITS), qui organise des virées de dix jours dans cinq pays européens. Le touriste passe une à deux journées dans chaque ville : Genève, puis une ville du sud de la France, puis Rome, avant un passage éclair à Munich. Il garde le meilleur pour la fin : Paris, où il reste trois jours pleins. “Lorsque nous arrivons à Paris, nous avons plus de marge de manœuvre pour modeler notre programme”, explique une organisatrice du CITS. Dans cette course contre la montre, trois heures sont consacrées au shopping, sur les Champs-Elysées ou aux Galeries Lafayette. Même si les rideaux sont baissés le dimanche ? Ce n’est pas un problème. Nous n'avons qu'à intervertir deux après-midi !“ 7)

Des achats non délocalisables

A Londres, les magasins sont ouvert toute la semaine et les Chinois y dépensent deux fois moins d'argent qu'à Paris.8)

L'Angleterre n'a d'ailleurs pas le monopole des emplettes du dimanche. En Espagne et au Portugal, les commerces ne sont presque plus soumis à des contraintes de fermeture dominicale. Pour autant, “ce n’est pas parce que les magasins sont fermés que nos clients chinois vont aller dans une autre capitale européenne dépenser leur argent”, explique Claire Mo, qui participe à l'élaboration des circuits touristiques chez Eurasia Tours. Les produits français, notamment en matière de cosmétiques, sont privilégiés chez le consommateur chinois.”. Hermès, Yves Saint Laurent, Chanel… Selon Claire Mo, les achats de luxe qui n'ont pas été faits à Paris, faute de temps, ne le seront pas forcément ailleurs. Dimanche ou pas. 9)

En nombre de touristes visitant la France

Le ministre des affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius, table sur 100 millions de touristes en 2030, dont 5 millions de Chinois. Il dit que les séjours en France sont trop courts et que les vacanciers qui y posent bagage n'ont donc pas l'opportunité de consommer autant que chez le voisin espagnol.

Actuellement, le nombre de touristes venant de l'Asie-Pacifique est de 200 millions, dont 100 millions pour les Chinois, qui représentent 1.7 millions des 85 qui visitent notre pays.

Si on s'en tient aux prévisions de l'UNWTO, qui table sur 600 millions de visiteurs d'Asie-Pacifique à l'horizon 2030, une extrapolation basique de ce chiffre donne 300 millions de chinois, dont 6 millions viendraient en France. Le chiffre de M. Fabius pour 2030 est donc correct. Pour autant, il n'est pas la conséquence de l'ouverture des magasins, mais de l'accroissement du tourisme, et de l'attractivité de la France actuelle.

En volume d'achats par les touristes Chinois

Chiffres clé (OTCP 2013)

Item Moyenne Chine
Déclaration d'intérêt pour le shopping 15% 27%
Part du shopping dans les activités pratiquées lors du séjour 47% 60%
Déclaration d'intérêt pour la culture 54% NC
Taux de satisfaction de l'offre de shopping 92% 92%
Dépense moyenne de séjour (par jour) 142 euros 173 euros
Dépense moyenne de shopping (par jour) 26 euros 59 euros
Taux de satisfaction des touristes à Paris concernant les horaires d’ouvertures de l’offre culturelle en général 81% 72%

Les touristes étrangers, bien qu'ils préfère avouer des motivations culturelles, sont séduits par l'offre commerciale de Paris. Les Chinois y succombent davantage que la moyenne des touristes (60 contre 47%), et font des dépenses supérieures (59 euros par jour contre 26 euros en moyenne).

Leur taux de satisfaction est très élevé : 92% (chiffre identique pour la Chine). Les insatisfactions signalées portent sur la propreté, l'accueil, la sécurité ou le transport. En matière d'horaire, les chiffres disponibles concernent l'offre culturelle en général, mais font également état d'un taux de satisfaction très élevé, bien que les horaires des musées soient souvent réduits. En général les Asiatiques, dont les Chinois, sont les touristes les plus exigeants et dont le taux de satisfaction est le moins élevé.

Pour attirer davantage cette clientèle financièrement intéressante, les points majeurs sont :10) :

  • un meilleur accueil de la part des magasins et hôtels
  • amélioration des infrastructures dans les destinations françaises les plus plébiscitées en France que sont Paris et la côte d’Azur
  • un plus grand nombre de personnel parlant bien chinois et/ou anglais
  • renforcement des dispositifs de protection des touristes

En résumé


La France est la première destination touristique mondiale. En 2013, elle accueille 85 millions de touristes étrangers, cette activité représentant 2.5% environ de son PIB (7.5% si on y ajoute les touristes français). En moyenne, les touristes dépensent moins d'argent en France que dans les autre pays.

Le tourisme Chinois représente 2% du nombre des touristes étrangers. Il est en croissance, et les touristes Chinois sont plus sensibles au shopping, et plus dépensiers, que la moyenne des touristes.

Pour autant, l'ouverture des commerces le dimanche ne les fera pas consommer davantage, car il ne s'agit pas d'un facteur limitant. En effet :

  • la durée moyenne de séjour de 6.4 jours ne gène pas les achats;
  • le taux de satisfaction sur l'offre shopping est très large (92%);
  • la demande d'ouverture de magasins le dimanche n'est pas formulée.

Pour attirer davantage la clientèle chinoise, les points les plus intéressants relèvent de l'accueil, des infrastructures, de la sécurité, et des langues.

Laurent Fabius, VRP anonyme (anecdote)

Le 21 avril 2014, Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, s'est rendu à Roissy en personne, pour montrer la volonté de la France de mieux accueillir les visiteurs chinois. Le ministre des Affaires étrangères, en se rendant à l’aéroport Charles de Gaulle, voulait briser les clichés sur l’arrogance des Français. Mais l’opération de communication a tourné court : aucun touriste ne l’a reconnu ! 11)

autres liens