Outils pour utilisateurs


Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
wiki:discuss:eco [22/01/2015 02:44]
cad01 [L'étude de France Stratégie]
wiki:discuss:eco [06/08/2017 21:22] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
-{{ :​wiki:​tags:​en-cours-de-redaction.png?​nolink&​200 |}} 
- 
 <WRAP center round box > <WRAP center round box >
  
Ligne 20: Ligne 18:
 De très nombreux acteurs ont publié des chiffres sur le nombre d'​emplois qui seraient détruits, ou crées, par le travail du dimanche. Selon l'UPA, il va détruire 275.000 emplois. Mais selon le MEDEF, il va créer de 90 à 300.000 emplois. De très nombreux acteurs ont publié des chiffres sur le nombre d'​emplois qui seraient détruits, ou crées, par le travail du dimanche. Selon l'UPA, il va détruire 275.000 emplois. Mais selon le MEDEF, il va créer de 90 à 300.000 emplois.
  
-Nous sommes loin du //"sapiens nihil affirmat quod non probet"//, ​car aucune ​de ces affirmations publiques n'ont été appuyées par une démonstration ou un calculmême succinct.+En 2008, le Bureau National du Parti Socialiste déclarait que le travail ​du dimanche ​//"allait détruire des dizaines de milliers d'​emplois."// ​(([[http://​presse.parti-socialiste.fr/​2008/​10/​14/​attachement-principe-journee-repos-hebdomadaire-commune-maximum-salaries/​|Parti SocialisteCommuniqué du Bureau national, 14 oct 2008]])). Tandis que NKM, candidate à la mairie ​de Parisdisait en 2013 //"​Ouvrir le dimanche permettrait de créer 10 000 emplois supplémentaires"//​ (([[http://​www.metronews.fr/​paris/​nkm-ouvrir-le-dimanche-pourrait-creer-au-moins-10000-emplois/​mmiy!mu4rkGcn0fauA/​|MetroNews,​ 26 sept 2013]]))
  
 +Nous sommes loin du //"​sapiens nihil affirmat quod non probet"//,​ car aucune de ces affirmations publiques n'ont été appuyées par une démonstration ou un calcul, même succinct. ​
 ===== Un défi public qui n'a pas été relevé ===== ===== Un défi public qui n'a pas été relevé =====
  
Ligne 35: Ligne 34:
  
 Or ce n'est pas le cas du marché Français actuel, ou la consommation est atone : ici, le facteur limitant n'est évidemment pas l'​amplitude horaire, mais l'​évolution du pouvoir d'​achat,​ retombé en 2013 à son niveau de 2002 (([[http://​www.challenges.fr/​economie/​20140625.CHA5492/​pouvoir-d-achat-des-francais-une-decennie-perdue-avec-la-crise.html|Challenges Juin 2014]])), et en tendance baissière depuis 2011 (([[http://​www.insee.fr/​fr/​publications-et-services/​insee-bref/​pdf/​inseeenbref-ipc_pa.pdf|Publication INSEE mai 2014]]))et l'​optimisme des ménages, en tendance baissière depuis 2007 (([[http://​www.insee.fr/​fr/​themes/​info-rapide.asp?​id=20|Information rapide INSEE]])). Or ce n'est pas le cas du marché Français actuel, ou la consommation est atone : ici, le facteur limitant n'est évidemment pas l'​amplitude horaire, mais l'​évolution du pouvoir d'​achat,​ retombé en 2013 à son niveau de 2002 (([[http://​www.challenges.fr/​economie/​20140625.CHA5492/​pouvoir-d-achat-des-francais-une-decennie-perdue-avec-la-crise.html|Challenges Juin 2014]])), et en tendance baissière depuis 2011 (([[http://​www.insee.fr/​fr/​publications-et-services/​insee-bref/​pdf/​inseeenbref-ipc_pa.pdf|Publication INSEE mai 2014]]))et l'​optimisme des ménages, en tendance baissière depuis 2007 (([[http://​www.insee.fr/​fr/​themes/​info-rapide.asp?​id=20|Information rapide INSEE]])).
 +
 +Par ailleurs, l'​évolution de marché du travail est également à prendre en compte : là où autrefois il était nécessaire de créer un emploi supplémentaire pour travailler le dimanche, le recours massif au temps partiels, au CDD, aux sous-traitant impacte considérablement l'​évaluation du travail dominical sur l'​emploi.
  
 ===== L'​étude non-pertinente de Skuterud ===== ===== L'​étude non-pertinente de Skuterud =====
Ligne 60: Ligne 61:
  
 La crédibilité du travail de cette commission est impactée par deux points : La crédibilité du travail de cette commission est impactée par deux points :
-  * **les délais**. Cette commission à disposé d'​environ deux mois pour étudier un sujet complexe. Au mieux, elle aura compilé ​un certain nombre des informations disponibles,​ mais n'a pas disposé du temps nécessaire pour une véritable étude d'​impact. +  * **les délais**. Cette commission à disposé d'​environ deux mois pour étudier un sujet complexe. Au mieux, elle aura pu compiler ​un certain nombre des informations disponibles,​ mais n'a pas disposé du temps nécessaire pour une véritable étude d'​impact ​actualisée
-  * **l'​indépendance**. Cette commission est portée par France Stratégie, anciennement dénommé Commissariat Général au Plan, organisme gouvernemental dépendant du Premier ministre. Dès lors, l'​indépendance de la commission est douteuse.+  * **l'​indépendance**. Cette commission est portée par France Stratégie, anciennement dénommé Commissariat Général au Plan, organisme gouvernemental dépendant du Premier ministre. Dès lors, l'​indépendance de la commission ​n'est pas avérée. 
 ==== Effet sur l'​emploi ==== ==== Effet sur l'​emploi ====
  
 L'​étude rapporte que //"​L’extension des horaires d’ouverture pourrait se traduire par une hausse de la demande globale de travail et donc in fine par des créations d’emplois ou une augmentation des heures travaillées."//​ L'​étude rapporte que //"​L’extension des horaires d’ouverture pourrait se traduire par une hausse de la demande globale de travail et donc in fine par des créations d’emplois ou une augmentation des heures travaillées."//​
  
-A l'​appui de ce qui n'est qu'une demi-assertion ("​pourrait se traduire"​),​ elle produit :+A l'​appui de ce qui n'est qu'une demi-assertion (//"​pourrait se traduire"​//), elle produit :
   * l'​étude Mikal Skuterud (2005) exploitant les chiffres canadiens de 1985.   * l'​étude Mikal Skuterud (2005) exploitant les chiffres canadiens de 1985.
   * l'​étude Michael Burda et Philippe Weil (2005) sur les chiffres des Etats-Unis (chiffres des années 70 ?).   * l'​étude Michael Burda et Philippe Weil (2005) sur les chiffres des Etats-Unis (chiffres des années 70 ?).
Ligne 72: Ligne 74:
   * l'​étude Genakos et Danchev (2014) sur les chiffres de 37 pays d'​Europe sur la période 1998-2013   * l'​étude Genakos et Danchev (2014) sur les chiffres de 37 pays d'​Europe sur la période 1998-2013
  
-Du au manque de temps, la commission n'a pu que compiler des études inappropriées. En effet, les trois premières études portent sur des périodes de croissance : il est évident qu'en contexte de croissance, la dérégulation du temps de travail a un effet sur l'​emploi,​ en tant qu'​elle est un facteur limitant possible. Mais présenter ​ces trois études relève ​plutôt ​d'un non-sens intellectuel+Les trois premières études portent sur des périodes de croissance : il est évident qu'en contexte de croissance, la dérégulation du temps de travail a un effet sur l'​emploi,​ en tant qu'​elle est un facteur limitant possible. Mais il est évident que ces trois études ​sont inappropriées,​ pour ne pas dire obsolètes en ce qui concerne l'​étude Skuterud, dans notre contexte. 
 + 
 +La quatrième étude Genakos et Danchev ne relève ​pas de l'​obsolescence des précédentes. Selon elle, il existe une //"​robust evidence of significant positive impact of Sunday trading deregulation on employment."//​ (cette étude n'est disponible qu'en Anglais). Cependant, cette étude utilise une méthodologie très obscure, et l'​intelligence des chiffres qu'​elle publie est très malaisée. **En l'​absence ​d'avis d'​économiste de référence,​ ces chiffres ne peuvent pas être pris en compte.** FIXME Attente avis économiste sur validité étude. 
 + 
 +La Commission n'​évalue aucunement l'​impact : 
 +  * des modifications des stratégies d'​embauche des entreprises,​ ayant considérablement changé : recours massif aux CDD et temps partiels 
 +  * de la croissance nulle, voire négative, qui impacte évidemment l'​emploi lié au travail du dimanche 
 +  * l'​impact économique des //"​compensations salariales"//​ annoncées. A sa décharge, rien n'a été dit clairement à ce sujet, hormis la fixation par accord de branche.
  
-La quatrième étude est plus intéressante,​ car elle ne relève pas de l'​obsolescence des précédentes. Selon elle, il existe une //"​robust evidence of significant positive impact of Sunday trading deregulation on employment."//​ (cette étude n'est disponible apparemment qu'en Anglais). **Mais l'​analyse des chiffres que cette étude propose est sujette à caution : a ce jour, nous n'​avons pas eu le temps de l'​analyser correctement,​ et formulons toute réserve en attendant un avis autorisé.** 
  
 ==== Effet sur les prix à la consommation ==== ==== Effet sur les prix à la consommation ====
Ligne 84: Ligne 92:
   * l'​étude Reddy (2012) sur la libéralisation partielle réalisée en Allemagne entre 2004 et 2007   * l'​étude Reddy (2012) sur la libéralisation partielle réalisée en Allemagne entre 2004 et 2007
  
-Genakos et Danchev (reserve méthodologique) concluent à une absence d'​effet,​ tandis que la seconde conclut à une réduction de la croissance des prix. La conclusion de la commission est abusive sur la base de ces deux études.+Genakos et Danchev (reserve méthodologique) concluent à une absence d'​effet,​ tandis que la seconde conclut à une réduction de la croissance des prix. La conclusion de la commission est abusive sur la base de ces deux études, puisque ni l'une ni l'​autre ne laisse imaginer une baisse des prix. 
 + 
 +==== Extrapolabilité des études au contexte Français ==== 
 + 
 +La seule précaution méthodologique évoquée par la commission est d'​évaluer si les études étrangères précitées sont extrapolables au contexte Français (paragraphe 3.4, page 6). 
 + 
 +Elle ne remarque qu'un seul point, celui de l'​intensité de l'​extension. En effet, les études précitées portent sur des modifications très importantes du nombre de dimanches travaillés. Or comme le projet Macron ne porte que sur 12 dimanches maximum (hors des ZTI, ou le travail tous les dimanches sera effectif), la commission, au lieu de conclure que les études sont inappropriées au sujet, en conclut qu'il faudrait que le travail dominical soit autorisé tous les dimanche pour que les conclusions des études qu'​elle produit soit - peut-être - valides ! L'​argument relève ici du sophisme.
  
 ==== Autres effets abordés par l'​étude de la commission ==== ==== Autres effets abordés par l'​étude de la commission ====
Ligne 97: Ligne 111:
   * la question du volontariat des salariés et du travail des femmes   * la question du volontariat des salariés et du travail des femmes
   * la question de transfert de CA du commerce traditionnel vers la grande distribution   * la question de transfert de CA du commerce traditionnel vers la grande distribution
 +
 +==== Les études de référence non abordées par la Commission ====
 +
 +Comme l'a remarqué Nathalie Birchem (([[http://​www.la-croix.com/​Actualite/​France/​Des-effets-de-la-reforme-du-travail-du-dimanche-sur-l-emploi-2015-01-22-1271305|Des effets de la réforme du travail du dimanche sur l’emploi, La Croix 22/​01/​15]])),​ la commission n'a pas pris en compte deux études de référence sur le sujet :
 +  * L'​étude du CREDOC de 2008, jusqu’ici,​ la seule étude indépendante des acteurs économiques,​ qui a //"​tenté d’évaluer ex ante les effets d’une réforme sur le commerce français. Et ses conclusions,​ qui aboutissent à quatre scénarios possibles (trois avec des pertes d’emplois de 1400, 12 200 et 21 600 emplois et un seul avec un gain de 8 000 emplois) laissent sceptiques. Elles auraient pour le moins mérité d’être analysées."//​
 +  * L'​étude Confesercenti qui //"​tirant en 2013 le bilan de dix-huit mois de libéralisation du travail du dimanche en Italie, invite elle aussi à la plus grande prudence. Mené par le patronat italien lui-même, ce travail conclut en effet « à un solde négatif de 32 000 commerces, avec la perte estimée de 90 000 postes de travail »."// ​
 +
 +Ces deux absences inexplicables (l'​étude CREDOC est largement plus célèbre que l'​obscure étude Genakos et Danchev) font douter avec raison de l'​impartialité de la Commission.
 +
 +==== Les points non abordées par la Commission ====
 +La commission n'​étudie pas l'​impact de la création des ZTI.
 +
 +Elle n'​aborde pas le point de la transformation des PUCE en zones commerciales,​ du fait de l'​imprécision du projet de loi sur ce point : «Les zones seront délimitées ou modifiées par le préfet de région après avis des élus locaux et des partenaires sociaux» est la seule indication, sans autre précision (élargissement,​ extension ?)
 +
  
 <WRAP center round tip 100%> <WRAP center round tip 100%>
 ===== En résumé (sur l'​étude de la commission) ===== ===== En résumé (sur l'​étude de la commission) =====
 --------------- ---------------
-L'​étude de la commission reprend un certain nombre d'​études ​connues, dont aucune ​n'est probanteà part l'étude Genakos ​et Danchevmais dont la méthodologie est sujette à discussion.+L'​étude de la commission reprend un certain nombre d'​études ​anciennes, dont la plupart ne sont pas extrapolables au contexte français, voire obsolètes, sans aucune ​précaution méthodologique. En revanche, elle ne prend pas en compte les études de référence qui ont évalué les destructions d'emploi liées au travail dominical. Elle ne prend pas non plus en considération le contexte économique actuel, l'impact du recours massif aux CDD et temps partielsni les conséquences économiques des "​compensations"​.
  
-Elle en tire des conclusions beaucoup plus rhétoriques ​que scientifiques, ​présentant ​des résultats très hypothétiques sous une formulation orientée.+Bien que présentant une conclusion positive, il n'est pas possible de déduire de ce travail que le travail du dimanche a un effet positif sur l'​emploi,​ la croissance, ou le pouvoir d'​achat.
  
-Il n'est pas possible ​de déduire ​de cette étude que le travail du dimanche a un effet sur l'emploi, ​la croissance, ou le pouvoir d'​achat. Par ailleurs, la commission n'​aborde pas les points souvent controversés sur ce sujet : tourisme, Internet, volontariat des salariés, travail des femmes, petit commerce. +Présentant des résultats hypothétiques sous une formulation orientée, il s'agit d'un travail rhétorique,​ mais pas scientifique ni économique. La question ​de l'​indépendance et de l'impartialité de la Commission reste ouverte.
-</​WRAP>​+
  
 +</​WRAP>​